Publicité
4 janvier 2011 - 14:53

La photo d’un soldat du Canton de Melbourne figure sur la pièce de 0.25 $ émise lors du Jour du Souvenir

Ct Melbourne (GM) – Les gens qui possèdent des pièces de 0,25 $, celles où l’on retrouve l’image d’un militaire et de deux coquelicots rouges, seront surpris d’apprendre que celles-ci ont eu « saveur locale » puisque l’illustration du soldat, est celle d’un jeune homme originaire de la municipalité du Canton de Melbourne, Michael Viens.

En effet, celui-ci tout comme les membres de sa famille, ont récemment obtenu la confirmation de cette bonne nouvelle de la part de la Direction -Histoire et Héritage de la Défense Nationale. C’est cet organisme qui a pour mandat de préserver et de transmettre l’histoire militaire du Canada et de susciter la fierté à l’égard du patrimoine militaire canadien, qui a soumis une série de photos à la Monnaie Royale canadienne pour confectionner la pièce de 0,25 $ Coquelicot 2010, laquelle a retenue la photo de Michael Viens. Cette photo avait été prise lors d’une cérémonie du Jour du Souvenir à Kapyong en Corée du Sud en 2008 à laquelle participait le jeune soldat originaire du Canton de Melbourne.

Cette pièce commémorative qui a été mise en circulation le 11 novembre dernier à travers le pays, a été produite à 11 millions d’exemplaires afin de marquer le 65e anniversaire de la fin de la Deuxième Guerre Mondiale et pour rendre hommage aux anciens combattants canadiens et aux membres actifs des Forces armées canadiennes.

Un grand honneur
« J’ai été à la fois surpris et très heureux d’apprendre que ma photo avait été retenue pour illustrer la nouvelle pièce de 0,25 $. Jamais je n’ai pensé un jour, figurer sur une pièce de monnaie et j’en suis très fier, tout comme ma famille d’ailleurs. Il s’agit d’un grand honneur », a déclaré le caporal-chef Michael Viens qui était de passage la semaine dernière chez ses parents.

Fils de Wanda Pariseau et Danny Viens qui réside au Canton Melbourne, Michael est âgé de 30 ans et a amorcé sa carrière dans les Forces armées canadiennes en 1998. Il a débuté au sein des Hussars de Sherbrooke jusqu’en 2002 et par la suite, à titre d’opérateur de matériel mobile de soutien, il a travaillé dans les bases de Valcartier, Gagetown au Nouveau Brunswick et à St-Jean sur le Richelieu de 2005 à 2009.

Durant cette période, il a aussi servi à Haïti lors d’une mission des Nations Unies en 2004. Depuis 2009, il est posté à la base de Borden en Ontario où il est instructeur à l’école d’administration et de logistique des Forces Armées Canadiennes.

On peut voir sur cette photo, Michael Viens au centre, accompagné de son père Danny et de sa mère, Wanda Pariseau.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Actualités - L'Étincelle se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Actualités - L'Étincelle collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.