Publicité
4 novembre 2008 - 20:58

Une aquarelle de Lorraine Lévesque pour 33 retraités du milieu scolaire

Val-Saint-François (RC) – Lors de la soirée de reconnaissance aux retraités que tenait la Commission scolaire des Sommets le 24 octobre, une reproduction giclée de l’un des tableaux de Lorraine Lévesque, « Sous les embruns », a été remise à chacun des trente-trois enseignants et membres du personnels qui ont pris leur retraite au terme de l’année scolaire 2007-2008.

L’artiste de Val-Joli s’est dit flattée que l’une de ses œuvres ait été retenue, soulignant au passage la volonté de la Commission scolaire de concentrer sa recherche d’œuvres artistiques à son territoire qui regroupe les zones Memphrémagog, Morilac et Windsor.

« Située non loin de Windsor, cette vue de Val-Joli illustre le ruisseau Willow avec son barrage pionnier. Ce paysage champêtre typique de nos Cantons m’a inspirée. Il est pour moi un témoin encore actuel qui évoque le calme, la détermination, la patience, la force et la vaillance de nos ancêtres. Par ce paysage, permettez-moi chers retraités de vous accompagner et de vous soutenir de ma présence dans ce nouveau sentier qui s’offre à vous. J’aimerais vous souhaiter d’être toujours attentifs et réceptifs à la lumière, aux couleurs et à la passion qui illuminent votre vie », a souhaité Mme Lévesque lors de la soirée reconnaisse.

Lorraine Lévesque présente actuellement son exposition à la Bibliothèque municipale d’Asbestos. En décembre prochain, elle participera à un collectif d’aquarelles à la Maison des arts et de la culture de l’arrondissement Brompton à Sherbrooke.

Notes biographiques de Lorraine Lévesque

Native du Kamouraska, l’artiste multidisciplinaire Lorraine Lévesque vit et pratique son art dans les Cantons-de-l’Est depuis 1975. Formée en éducation, en coopération et en arts, elle a toujours œuvré dans le domaine de la culture parallèlement à son travail d’enseignante. En Estrie, elle a surtout enseigné à l’école Notre-Dame-du-Sourire à Saint-Claude et à l’Éducation des adultes à Windsor. Depuis sa retraite en 1997, elle redouble d’ardeur pour actualiser et poursuivre sa démarche artistique.

Lorraine Lévesque est coauteure d’une monographie sur l’histoire de sa municipalité, Val-Joli, qui était autrefois le Canton de Windsor. Toujours en quête de découvertes, vous la croiserez avec son appareil photo prête à capter des sujets évocateurs. Engagée dans une authentique recherche de la beauté, cette artiste privilégie l’aquarelle et l’encre pour partager la passion qui l’anime. Elle peint les fleurs et les paysages qui meublent notre quotidien ou nous rappellent des souvenirs de lointains horizons. Son style réaliste et épuré de même que sa palette personnalisée nous ramènent à l’essentiel. Les collectionneurs soulignent que ses œuvres dégagent une impression de douceur et de force.

Cette artiste a réalisé des expositions solos à Acton Vale, Asbestos, Coaticook, Eastman, Richmond, Sherbrooke et Windsor en plus de nombreuses expositions collectives surtout dans sa région. Présentement en cours, son exposition La Route des timbres à la Bibliothèque municipale d’Asbestos se terminera le 9 novembre 2008. Elle a été ou est membre du Conseil de la culture de l’Estrie, des Artistes peintres associés de Sherbrooke (APAS), de la Société d’aquarelle de Sherbrooke et du groupe Les Aquarellistes du lundi.

Lorraine Lévesque accueille le public à sa galerie personnelle depuis 2006 et propose des animations particulièrement lors des Journées de la culture. Citée dans le Guide de Roussan, elle a vu ses œuvres retenues lors de sélections renommées. L’Association des retraités de l’enseignement du Québec (AREQ), la Galerie d’art de Danville et la MRC du Val-Saint-François ont acquis un de ses tableaux. Artiste de la mémoire et de l’intériorité, Lorraine Lévesque prend plaisir à redécouvrir, à habiter et à faire apprécier au regardant des ailleurs renouvelés.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Actualités - L'Étincelle se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Actualités - L'Étincelle collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.