Publicité
6 juillet 2016 - 08:23

J. D. Albert Michaud 1918-1944

Dans le petit mémorial situé sous la statue du soldat inconnu près du pont McKenzie à Richmond se trouve un monument  qui rappelle la mémoire des soldats de Richmond, de Melbourne et de la région environnante qui sont morts au combat durant la deuxième guerre mondiale entre 1939 et 1945. Un monument semblable existe à Windsor. Dans la colonne de gauche, au bas, les touristes peuvent lire le nom du soldat J. D. Albert Michaud. Qui était J. D. Albert Michaud ?

Joseph David Albert Michaud était un jeune homme de Richmond, fils de Lorenzo Michaud et de Lilian Corner, de la paroisse Sainte-Bibiane de Richmond. Albert Michaud est né le 12 septembre 1918 et a été baptisé à l’église Sainte-Bibiane le lendemain. Parrain et marraine furent Louis David Michaud et Léda Jobin. Joseph David Albert Michaud s’est enrôlé dans le régiment des Fusiliers de Sherbrooke en 1942 avec d’autres jeunes hommes de la région pour aller combattre en Europe. Il est devenu sergent dans le 27e bataillon d’artillerie des Fusiliers de Sherbrooke. Son bataillon a traversé en Angleterre le 27 octobre 1942.

De 1942 à 1944, il était affecté à des tâches de sécurité en Angleterre. Puis ce fut le jour J du débarquement. Le 6 juin 1944, Albert Michaud débarquait sur les plages de Normandie. Puis son régiment a eu pour mission d’aller déloger les Allemands qui contrôlaient l’estuaire de L’Escaut au Pays-Bas qui donnait accès directement au port d’Anvers en Belgique. Ce port encore intact était absolument nécessaire pour approvisionner les forces alliées en Europe. La bataille a débuté le 2 octobre 1944 et s’est terminée le 8 novembre 1944. Il y a eu plus de 6000 soldats dont 3000 Canadiens qui ont été tués durant cette mission. La mission a finalement été couronnée de succès mais le sergent Joseph David Albert Michaud y avait laissé sa vie.

J. D. Albert Michaud a été abattu par le tir allemand le 5 octobre 1944. Il avait 26 ans. Son corps est inhumé au cimetière canadien de Bergen Op Zoom au Pays-Bas. Pour un vétéran de la légion, qu’il soit de Richmond ou d’ailleurs, chaque jour est le jour J du souvenir de sa jeunesse et de ses amis sacrifiés. C’est ce que pourrait signifier la légende anglaise au bas du monument : At the going down of the sun and in the morning, we will remember them.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Actualités - L'Étincelle se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Actualités - L'Étincelle collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.