Publicité
26 janvier 2016 - 09:10

GÉNÉALOGIE : Marie Rollet, première mère de famille en Nouvelle-France

Qui des écoles primaires des années 1950 n’a pas entendu parler de cette première femme venue s’établir en Nouvelle-France, à Québec, en juillet 1617 avec son mari et ses trois enfants Guillaume, Guillemette et Anne Hébert. Gabriel Sagard, frère Récollet de Paris, arrivé à Québec le 28 juin 1623 n’a eu que des éloges pour elle. Grâce à ce premier historien de la Nouvelle-France, nous connaissons cette femme courageuse.

Elle a eu deux maris, le premier très connu, Louis Hébert, homme de talents — apothicaire et épicier — décédé à Québec le 23 janvier 1627, le second, Guillaume Hubou, arrivé cette même année et qu’elle épousera à Québec le 16 mai 1629. Notre premier ministre Philippe Couillard est dans la descendance de Marie Rollet par le mariage de sa fille Guillemette Hébert à Québec le 26 août 1621 avec Guillaume Couillard.

Plusieurs personnes portant le nom Després sont aussi dans sa descendance par Geneviève Després, qui a épousé son petit-fils Louis Couillard dit Lépinay. Marie Rollet a aussi failli avoir une descendance Jonquet un an après son arrivée en Nouvelle-France alors que sa fille Anne Hébert avait épousé Étienne Jonquet arrivé ici en même temps qu’elle. Malheureusement, Anne Hébert meurt « en travail d’enfant » vers la fin de l’année 1619.

Malgré tout, Marie Rollet trouvait le moyen de s’impliquer socialement. Elle a aidé Louis Hébert à soigner les malades et s’est occupée de l’instruction des jeunes Indiens tout en apprenant leur langue. Elle est souvent mentionnée dans les actes manuscrits comme marraine d’Indiens convertis. En 1627, un baptême amérindien fut célébré en grande pompe par le clergé de Québec. Les Indiens venaient de partout et Marie Rollet les alimentait à même sa grande marmite.

À cette époque, les habitants de Québec vivaient dans des conditions misérables. Il fallait subir l’occupation anglaise ou retourner en France. Après avoir consulté ses enfants et son ami Samuel De Champlain, Marie Rollet décide de rester. Ce sont les premières familles de Québec qui ont maintenu l’amitié française avec les Premières Nations jusqu’au départ des Anglais en 1632. Marie Rollet s’est éteinte à Québec le 26 mai 1649 après plusieurs années de sacrifices personnels auprès de la population. Son dernier mari Guillaume Hubou fut seul témoin présent à son enterrement au cimetière de Québec. De son temps, Marie Rollet fut une sainte femme pleine de dévotion, mais comme elle était mariée, elle fut occultée par notre histoire nationale. Les Couillard, Després, et Lépinay sont ici depuis cette époque et sont tous dans la descendance de Marie Rollet.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Actualités - L'Étincelle se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Actualités - L'Étincelle collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.