Publicité
8 septembre 2015 - 09:34

GÉNÉALOGIE: Les Versailles

Bien que ce nom soit évocateur, il appartient à un soldat de la garnison de Repentigny, Antoine Gabriel Martin dit Versailles, fils de Jacques Martin et de Marie Jouan du lieu de Laferté-Macé, en Normandie, Orne, France. Antoine Gabriel Martin, l’un des ancêtres des familles Versailles signe un contrat de mariage à Repentigny devant le notaire Nicolas Senet (greffe 1704-1731) le 22 novembre 1722 et épouse Catherine Loyer dit Desnoyers à Repentigny le 25 novembre 1722. Catherine âgée de 21 ans était fille de Gabriel Loyer dit Desnoyers et de Geneviève Gendreau. Les témoins au mariage furent pour la plupart des soldats et ancêtres de plusieurs familles québécoises. Gabriel Loyer dit Desnoyers, père de l’épouse, Jacques Lévesque dit Toulouse, Charles Gauthier dit Landreville, Louis Gauthier, Michel Legardeur, Baptiste Richaume, Guillaume Beaudoin, Antoine Aubin dit Champagne. Seul Jacques Lévesque dit Toulouse a signé l’acte, les autres ayant déclaré ne le savoir.

On doit comprendre que dans la descendance québécoise de ces soldats, il y a des familles qui portent soit le surnom, soit le nom du soldat parfois les deux. Dans la descendance du soldat Antoine Aubin dit Champagne, il y a aussi les familles Lambert, car l’ancêtre original Aubin Lambert dit Champagne a eu des descendants portant l’un ou l’autre des trois noms. Le surnom Versailles appartient aussi aux familles Bizet, Bourquin et Tailleur, tous dits Versailles.

Une troisième année

La Société généalogique de Richmond entreprend sa troisième année d’activités le dimanche 13 septembre prochain à l’hôtel de ville de Richmond à compter de 13 heures. Il est préférable, mais non obligatoire, d’apporter un ordinateur portable muni d’une connexion sans fil pour l’accès à la documentation logicielle sur internet.

Les formations continues de dimanche en dimanche se déroulent en deux segments, la recherche généalogique comme telle et la formation technique sur l’utilisation du logiciel de généalogie TNG accessible à distance partout dans le monde où l’on trouve un accès internet. Il y a aussi projection de documentaires historiques sur grand écran et commentaires en lien avec la généalogie. 

Le documentaire L’Empreinte relatif à nos origines ancestrales amérindiennes est au programme dès cet automne. Le nombre d’inscriptions étant limité, il est recommandé de s’inscrire sur place dès les premières rencontres de la saison. Entrée libre, 16 ans ou plus, les moins de 16 ans doivent être accompagnés d’un parent. Bienvenue à tous.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Actualités - L'Étincelle se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Actualités - L'Étincelle collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.