Publicité
13 juin 2015 - 15:38

Conseils de prévention pour la saison des bals de finissants

Sherbrooke - Encore cette année, la Sûreté du Québec désire rappeler aux jeunes d’adopter des comportements responsables qui leur permettront de se rendre à leur bal et de revenir en toute sécurité.
 
Rappelons que pour un taux d'alcoolémie semblable, les jeunes conducteurs présentent un risque relatif de collision mortelle beaucoup plus élevé que les conducteurs plus âgés, entre autres parce qu’ils ont moins l’habitude de consommer de l’alcool et qu’ils ont tendance à sous-estimer leur taux d’alcoolémie.
 
Les policiers invitent les jeunes à célébrer leur bal de finissants et ce, en adoptant des comportements sécuritaires lorsqu’ils prennent place dans un véhicule, notamment en bouclant sa ceinture, en ne conduisant pas s’il n’a pas les capacités de le faire, en évitant d’embarquer avec un conducteur qui ne peut prendre le volant et même en encourageant ce dernier à ne pas conduire.
 
La communauté est aussi invitée à contribuer à la sécurité des jeunes en discutant avec eux des options disponibles pour un retour à la maison en toute sécurité.
 
Le public est invité à suivre la campagne déployée sur les médias sociaux. Le public est donc invité à s’abonner au fil Twitter et à la page Facebook de la Sûreté du Québec : www.twitter.com/sureteduquebec etwww.facebook.com/policesureteduquebec et au tableau Pinterest Mon bal Mon retour.
 
Un conducteur qui a consommé se doit de recourir aux solutions de rechange existantes, soit les services de raccompagnement, le recours à un conducteur désigné, le taxi, le transport en commun ou l’hospitalité d’un proche.
 
Rappelons que tout titulaire d'un permis d'apprenti conducteur ou d'un permis probatoire ou d’un permis de conduite âgé de moins de 22 ans ne peut pas conduire après avoir consommé de l'alcool, ils sont soumis à la mesure alcoolémie zéro.
 
Selon les statistiques, les jeunes conducteurs de 16 à 24 ans sont surreprésentés dans les collisions de la route. Même s'ils sont titulaires de seulement 10 % des permis de conduire, les jeunes étaient impliqués dans 25 % des collisions avec dommages corporels en 2009. Les principales causes sont l'inexpérience et la témérité.
 
 

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Actualités - L'Étincelle se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Actualités - L'Étincelle collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.