Publicité
24 novembre 2018 - 04:00

Asbestos

Relocalisation du Parc Léon-Boisvert

Par Richard Lefebvre, Journaliste

Asbestos (RL) L’aire de jeux du parc Léon-Boisvert, situé dans le secteur des trois-lacs à Asbestos, a été démantelée au cours des dernières semaines en vue d’une relocalisation complète.

En effet les dirigeants de la ville sont présentement à analyser les options d’emplacements disponibles pour ériger les équipements du nouveau parc qui verra le jour au cours des prochains mois. Le déplacement de celui-ci est rendu nécessaire en raison du fait que la municipalité s’est portée acquéreur du terrain avec stationnement qui est adjacent à la petite chapelle, cédant en retour celui qui abritait les installations de loisirs et qui se situe pour sa part, de l’autre côté du bâtiment en question. Pour le directeur général de la ville d’Asbestos, M Georges-André Gagné, il s’agit là d’une saine transaction d’affaire pour la communauté. « Nous avons toujours eu une relation de bonne entente avec le propriétaire de la petite chapelle au cours des ans, ce dernier nous permettait d’utiliser sans problème l’emplacement de stationnement durant l’été ainsi que pour la localisation des dépôts de neige durant la saison froide.

Toutefois, comme l’endroit fût récemment vendu à de nouveaux intérêts, il s’agissait d’une opportunité pour la municipalité de régulariser la situation en effectuant un échange de terrains avec les actuels propriétaires de l’endroit qui étaient favorables à la proposition. Il est donc évident que pour officialiser cette transaction, nous sommes dans l’obligation de déplacer l’emplacement du parc Léon-Boisvert. Une équipe est présentement à travailler sur le dossier du prochain emplacement et une fois cette étape franchie, les travaux pourront débuter au cours de l’hiver afin que le nouveau site soit opérationnel et ouvert à la population au cours du printemps 2019. »

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Actualités - L'Étincelle se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Actualités - L'Étincelle collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.