Publicité
13 novembre 2018 - 04:01

Vente par sollicitation dans le Val-Saint-François

Estrie – L’Association coopérative d’économie familiale de l’Estrie rappelle aux gens qu’ils ont 10 jours pour annuler un contrat de vente itinérante et un an si le contrat n’est pas conforme. «Nous faisons ce rappel, car on nous a signalé de la sollicitation téléphonique dans le coin de Val-Joli dans le Val-Saint-François cette semaine. Il se pourrait que les gens d’autres municipalités soient aussi sollicités», indique la coordonnatrice Sylvie Bonin.

Le coût total des thermopompes proposées est élevé mentionne MmeBonin. «Dans le cas des gens qui nous ont appelés, l’appareil coûtait 19000$. Malgré un rabais de 2500$ et le crédit d’impôt, le coût total était de 25000$ avec les intérêts sur 12 ans. Il est loin d’être certain que les économies d’énergie compenseront les paiements de 2000$ par année pendant 12 ans» estime-t-elle.

L’ACEF recommande de ne jamais signer un tel contrat le jour même, de prendre le temps d’évaluer si le produit correspond vraiment aux besoins et moyens ainsi que de magasiner chez les commerçants de la région pour comparer les prix. «Dans de nombreux cas vus à l’ACEF, les commerçants locaux pouvaient offrir un appareil similaire à 40 ou 50% moins cher. Et le service après-vente est souvent meilleur», d’ajouter Sylvie Bonin.

Les vendeurs invoquent le crédit d’impôt Rénovert pour obtenir un rendez-vous. L’ACEF précise que ce crédit d’impôt est en vigueur jusqu’au 31 mars 2019, ce qui laisse le temps de bien magasiner. En terminant, l’organisme précise que le délai de 10 jours pour annuler dans les cas de sollicitation à domicile s’applique même si l’appareil est déjà installé. Après 10 jours, c’est plus compliqué, mais il y a parfois quelque chose à faire. Contactez l’organisme pour en discuter au 819 563-8144.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Actualités - L'Étincelle se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Actualités - L'Étincelle collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.