Publicité
20 octobre 2018 - 04:00

Le Club Select de Danville-Asbestos intronise deux nouveaux membres

Danville (RL) - Lors de la plus récente soirée honorant la mémoire de M.Daniel Johnson qui se tenait à la salle du conseil 3332 de Danville le 12 octobre dernier, le conseil municipal de l’endroit appuyé de celui d’Asbestos a profité de l’occasion pour procéder à l’intronisation de deux nouveaux membres au sein du club sélect de Danville-Asbestos. Rappelons que le mandat de cette initiative est de souligner et d’honorer les personnalités qui permettent à ces municipalités de rayonner au travers de leurs actions. Pour être admissible à la sélection du club sélect, la personne doit: être native de la municipalité qui l’honore, y avoir grandi ou en être résident et être reconnue au sein de sa sphère d’activité.

Cette année le choix de Danville s’est arrêté sur Maurice Johnson, frère de Daniel Johnson (père) et député fédéral conservateur du début des années 60, alors qu’Asbestos faisait de Raynald Fréchette, avocat émérite, homme politique et juge à la Cour du Québec, leur sélection de 2018.

Les remerciements provenant de la bouche de M.Daniel Johnson jr, qui a accepté le buste de verre de la ville de Danville au nom de son oncle Maurice, furent teintés d’éloquences en ce qui a trait aux souvenirs que la municipalité offrait à la commémoration de l’implication politique des membres de sa famille, et ce quel que soit l’allégeance de chacun.

Pour ce qui est de Raynald Fréchette, dont le palais de justice de Sherbrooke porte fièrement le nom, il s’agit d’un Asbestrien d’origine qui représenta la circonscription de Sherbrooke en deux occasions à titre de député, il servit également le Québec comme ministre de la Justice et président de l’Assemblée nationale notamment. Le petit buste de verre fût présenté à mademoiselle Nadia Fréchette, fille cadette du regretté homme politique. Après avoir remercié chaleureusement le comité de sélection, cette dernière fit la lecture d’une lettre posthume personnelle, emplie d’émotions, qu’elle avait adressée à son père et publiée quelques années auparavant dans un quotidien de la région.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Actualités - L'Étincelle se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Actualités - L'Étincelle collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.