Publicité
18 août 2018 - 04:00

Cinéma en plein air au Camping et parc Watopeka

Par Ralph Côté, Journaliste

Windsor (RC) – À l’heure de la pénombre, le Camping et parc Watopeka s’est allumé avec la projection du film d’animation Sherlock Gnomes qui a à la fois les enfants et les parents et amis, le vendredi 10 août. Annoncé par les Services récréatifs de la Ville durant les dernières semaines, la projection gratuite était de retour pour une autre année et chacun pouvait apporter leur chaise, grignotines et petites laines.

« Les gens et familles qui souhaitaient camper sur place suite à la projection pouvaient le faire pour un tarif exceptionnel de 10 $ pour une tente. Bref, il s’agissait d’une soirée de ciné plein-air et de camping pour peu de frais » considère le directeur des Services récréatifs, David Lacoste.

Prenant le relais du responsable du camping et parc Noël Leclerc, Daniel Lapointe des Services récréatifs était sur place en soirée pour le film ainsi que les deux cadets de la Sûreté du Québec, Maude Couture et Jacob Bélair, qui ont partagé la soirée avec parents et enfants.

Véromobile

La candidate du Parti Québécois du comté de Richmond, Véronique Vigneault, était cette fois sur le terrain du Camping et parc Watopeka de Windsor à bord de sa Véromobile et de sa famille qui ont participé à la soirée.

« C’est une bonne formule pour la Ville d’offrir une tente à prix modique pour les familles, et aussi d’avoir l’occasion de rencontrer les gens dans le cadre de cette soirée. Quant à la Véromobile, elle me permet de parcourir toutes les municipalités et villes du comté selon des passages flexibles de un à trois jours. Ça me permet de rencontrer les gens, les diverses communautés et, surtout, d’être avec mon conjoint et nos enfants », de mentionner Mme Vigneault, quelques minutes avant la projection de Sherlock Gnomes.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Actualités - L'Étincelle se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Actualités - L'Étincelle collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.