Windsor (RC) – Dans le cadre du Service d’animation estivale (SAE) qui s’est mis en branle dès la fin des classes, les Services récréatifs de la Ville de Windsor et son directeur, David Lacoste, ont mis sur pied cette année une série d’activités plus locales avec deux lieux de rassemblement. Il s’agit du Centre sportif J.A.-Lemay avec l’utilisation de la salle des Sportifs, de l’espace habituellement réservé à la patinoire propice aux activités, dont celles des volets artistique et scientifique. À l’aréna s’ajoute le bloc sportif de l’école du Tournesol avec son gymnase, sa cafétéria et les casiers pour chaque participant.

Comme chaque été, le parc Carmen-Cloutier-Juneau demeure également un lieu prisé avec sa piscine, ses jets d’eau, l’utilisation d’espace pour le soccer et le tennis.

«Avec l’appui de notre directeur, nous avons été en mesure d’augmenter notre éventail d’activités avec des subventions, comme celle des Fonds d’initiatives culturelles de la MRC du Val-Saint-François. Cela permet sur une base hebdomadaire d’offrir le volet du Petit Comique qui rire fait les jeunes, les animatrices et leurs animateurs», mentionne Danika M.Saint-Pierre, technicienne en loisirs.

Provenant aussi d’une subvention, l’auteur, compositeur et interprète Ian Fournier regroupe des jeunes qui peuvent réaliser un CD durant une journée. Une autre contribution monétaire de Sentier Estrie a permis de faire place au plein air pour une marche pédestre dans le Parc historique de la Poudrière. Quant à l’organisme Corridors appalachien qui était présent à Windsor, les filles et garçons ont pu se familiariser à ses six grands objectifs: protéger à perpétuité les milieux naturels; acquérir et partager des connaissances sur l’écologie du territoire; mettre en valeur certaines propriétés protégées; soutenir les forces du milieu en matière de conservation; informer et sensibiliser à l’importance du patrimoine naturel.

Au niveau des sorties, Cinézoo basé à Saint-Anne-de-la-Rochelle n’a pas manqué de surprendre les jeunes qui ont à la fois été surpris de la présence des animaux, de l’aspect pédagogique et des soins animaliers. Pour les 8-12 ans, O-Volt a pour but de faire bouger les gens de tout âge, de contribuer à développer l’agilité, la stabilité et la coordination des mouvements. La grosse sortie demeure celle du Cache à l’eau à Boucherville pour tous les 6 à 12 ans, au nombre de 250 et de 23 animateurs et animatrices.