St-Georges-de-Windsor (JC/GCA) – C’est mercredi dernier, en présence de MmeKarine Vallières député de Richmond, de M.Benoit Plamondon du bureau d’Alain Rayes, des élus municipaux de l’endroit, des membres du club de l’âge d’or, d’ami(es), et autres distingués bénévoles qui ont donné quelque 700 heures de temps, pour aménager au complet l’endroit entre février et mai de cette année. Que l’on a procédé officiellement à l’ouverture du local, qui est le seul local municipal où les aînés peuvent se réunir.

Pour les instigateurs du projet, c’est mission accomplie en ce qui concerne de faire de l’endroit, un lieu plus approprié face aux besoins, plus convivial et agréable, mais surtout plus sécuritaire. Signalons que la demande initiale pour le projet a été faite par le Club des Joyeux Retraités de St-Georges. La municipalité de St-Georges, qui est une Municipalité Amie des Aînés (MADA), n’a pas hésité longtemps afin de soutenir concrètement l’action du Club de l’âge d’or, dans le but d’améliorer leur qualité de vie et créer un environnement favorable à leur épanouissement.

Durant les travaux d’aménagement du local, de février à mai, on a dû installer un nouveau plancher chauffant, en plus de refaire l’entrée du local au complet, installer de nouvelles armoires de cuisine, refaire la salle de bain, réparer des murs et peinturer, en plus de réparer-récupérer les tables actuelles, et procéder à l’achat de nouvelles chaises.

Afin de pouvoir aller de l’avant pour concrétiser le tout, les différents paliers décisionnels se sont concertés et impliqués de différentes façons. Ainsi le projet a pu bénéficier d’un montant de 25000$ du Programme Nouveaux Horizons du gouvernement fédéral, La député de Richmond, MmeVallières a pu mettre un 1 000$ dans le projet, et la Municipalité de St-Georges, y est allé d’une contribution de l’ordre de 13422$, en plus de la participation de deux employés à différentes étapes de l’aménagement. En terminant, soulignons que M.Jean Letendre, s’est occupé de la planification des travaux et de la supervision ceux-ci.