Publicité
22 mai 2018 - 04:00

Déneigement Lefebvre : La Municipalité de Val-Joli a supporté les voisins

Par Ralph Côté, Journaliste

Val-Joli (RC) – C’est à partir de 2016 que le ministère des Transports, de la Mobilité durable et de l’Électricité a retenu l’entreprise Déneigement Lefebvre de Drummondville pour l’entretien en sous-traitance de la route143 durant la période hivernale et ce, incluant les intempéries pour les portions de l’automne et du printemps. À moins que la neige ou le verglas se manifestent en ce mois de mai, l’entrepreneur ne sera pas de retour l’automne prochain. De quoi soulager les proches voisins exaspérés qui, au début de décembre dernier, ont pu compter sur la Municipalité de Val-Joli afin de pourchasser en cours l’entreprise drummondvilloise.

La Cour supérieure du Québec a récemment statué sur le litige qui a été favorable à la Municipalité de Val-Joli, à la fois pour l’usage de la machinerie liée au déneigement et aux fréquents bruits ainsi qu’à l’état du terrain et du bâtiment. Le maire de Val-Joli, Rolland Camiré, et ses collègues au conseil municipal ont toutefois retenu les frais nécessaires pour la poursuite dont le montant a atteint le seuil de 25000$ à même les fonds publics, ce qui pénalise les citoyens malgré l’effort de la Municipalité.

Alors que Déneigement Lefebvre affirmait que le règlement municipal était discriminatoire, le juge Yves Tardif a clairement indiqué que le secteur ciblé est résidentiel et commercial, ce qui écarte la possibilité d’instaurer un service de voirie. De plus, le magistrat retient aussi le bruit sur de longues périodes, un terrain jonché de machineries dont certaines sont obsolètes et un bâtiment en décrépitude.

Ainsi, l’entreprise doit enlever les camions et autres machineries en l’espace de quinze jours et de raser le bâtiment d’ici les 60 jours. Si l’entrepreneur refuse de collaborer, la Municipalité peut démolir et envoyer la facture au contrevenant dont le bâtiment est évalué à 100$ par la Municipalité. Et même si Déneigement Lefevbre a 30 jours pour interjeter l’appel de la décision, le juge a ordonné son exécution provisoire.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Actualités - L'Étincelle se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Actualités - L'Étincelle collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.