Publicité
13 mai 2018 - 04:00

Fête des jubilaires pour les Chevaliers de Colomb de Danville

Par Guy-Charles Amnotte, Journaliste

Danville (GCA) – C’est dans une salle pleine, en présence de proches parents, des amis(es), et de distingués invités, que l’on a voulu souligner dimanche dernier, l’engagement de certains membres du Conseil3322, qui ont célébré 25, 40, ou 50 ans au sein de cette confrérie. Cette grande fête de retrouvailles des anciens a su démontrer la fraternité, l’unité et le patriotisme qui unit les liens précieux qui se sont tissés au fil des années entre ses personnes.

Après avoir échangé avec quelques invités présents pour la circonstance, rapidement j’ai dû me rendre à l’évidence, que les Chevaliers de Colomb du 3322, sont une institution en soi dans cette localité. Elle est même considérée comme un repère et une balise à la fois, grandement respectée de toute sa communauté, et cela que l’on soit francophone ou anglophone. C’est une organisation de bienfaisance reconnue entièrement par son milieu depuis toujours, le 3322 regroupe quelque 300 membres.

Depuis sa fondation à aujourd’hui, l’ensemble des membres du Conseil3322 de Danville, ont toujours été les premiers à dire présent, et à se mettre en action, lorsqu’il y a un moment difficile à traverser dans la ville. Le 3322 a le sens «sacré du devoir», pour eux il n’y a pas d’heure, et de moment pour aider les démunis qui ont besoin d’aide.

Ce sont des bénévoles attentionnés, dévoués, dédiés et «effacés», qui ne cherchent jamais à ce que l’on sache ce qu’ils font de bien pour les autres tout au long de l’année. Dimanche dernier, on a rendu un hommage particulier à 15 d’entre eux, pour 25, 40 et 50 ans comme membre de la confrérie.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Actualités - L'Étincelle se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Actualités - L'Étincelle collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.