Publicité
8 mai 2018 - 04:00

Soutenir l’Association de la sclérose en plaques un œillet à la fois!

Estrie – C’est à l’occasion de la fin de semaine de la fête des Mères que l’Association de la sclérose en plaques de l’Estrie (ASPE) donne le coup d’envoi de l’édition 2018 de la Collecte de fonds fleurie, qui se déroulera du 10 au 13 mai. La population estrienne, incluant celles des MRC du Val-Saint-François et des Sources, pourra se procurer des magnifiques œillets en échange de dons à l’ASPE. La totalisé des fonds amassés restera en Estrie pour les gens d’ici.

Chaque année, les fonds investis permettent de financer les services de premières lignes du programme d’intervention en cinq axes de l’ASPE, à la fois pour les personnes atteintes de la région ainsi que des projets de recherches en sclérose en plaques à la Faculté de médecine et des sciences de la santé de l’Université de Sherbrooke. Grâce au programme d’appariement de la Faculté de médecine, chaque dollar investi dans le fonds de recherche indépendant de l’ASPE est doublé, et ce, sans frais d’administration.

À propos de l’ASPE

L’Association de la sclérose en plaques de l’Estrie est un organisme à but non lucratif offrant soutien et disponibilité aux personnes atteintes de sclérose en plaques et à leurs proches aidants. Le plan d’intervention de l’ASPE est développé autour de cinq axes principaux qui répondent à des besoins généraux et spécifiques pour les personnes atteintes.

Ces services incluent l’accompagnement médical, la psychologie, le programme de physiologie de l’effort, la gestion du stress ainsi que l’axe psychosocial. Chaque action posée par l’ASPE vise l’amélioration de la qualité de vie des personnes atteintes ou l’avancement de la recherche en sclérose en plaques.

La sclérose en plaques

Rappelons que la sclérose en plaques est une maladie dégénérative qui affecte le système nerveux. Ses causes ne sont pas connues, bien que les chercheurs(e) s aient identifié des facteurs génétiques, environnementaux et épidémiologiques qui influencent l’apparition de la maladie. La SEP (sclérose en plaques) est une maladie de type auto-immune, imprévisible et évolutive qu’aucun traitement de peut présentement guérir.

Comme chaque cas de SEP est unique, les traitements administrés ne sont pas les mêmes d’une personne à l’autre. La faiblesse musculaire, la perte musculaire, une diminution de l’attention, la fatigue extrême et les troubles de la vue en sont quelques symptômes. En Estrie, ce sont près des 2400 personnes qui sont atteintes. Actuellement, les femmes ont deux fois plus de risque d’avoir un diagnostic de sclérose en plaques que les hommes.

Œillets et points de vente

Du 10 au 12 mai, faites partie de la solution en vous procurant nos magnifiques œillets pour amélioration la qualité de vie des personnes atteintes!

Des bénévoles, dont celles des MRC des Sources et du Val-Saint-François seront présent(e) s à divers endroits, dont au Maxi de Richmond et du Centre d’achat d’Asbestos.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Actualités - L'Étincelle se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Actualités - L'Étincelle collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.