Publicité
19 mars 2018 - 04:00

200 personnes au rendez-vous du Centre d’Action Bénévole

Par Guy-Charles Amnotte, Journaliste

Asbestos (GCA) – Depuis quatre ans cette année, on organise une «Cabane à sucre», à la salle la Bénévole d’Asbestos, afin de procéder à de l’autofinancement d’une douzaine de services dispensés au long de l’année, par le Centre d’Action bénévole de la MRC des Sources. Ainsi quatre fois par année, il y a une levée de fonds importante, afin de recueillir l’ argent qui est nécessaires afin d’assurer le fonctionnement adéquat de cette institution, qui célèbre cette année ses 35 ans d’existence, au cœur de son milieu d’appartenance.

Subventionné à près de 50% par différentes sources de financement provenant du gouvernement du Québec et autres. Le Centre d’Action bénévole d’Asbestos, qui dispense ses services à travers la MRC, doit se retrousser les manches à au moins 4 reprises durant l’année, afin de trouver les fonds nécessaires, pour assurer sa survie, et le maintien de ses services à une population qui en a bien besoin.

Comme la traditionnelle activité de la «cabane à sucre» du week-end dernier, le directeur général du CAB, M.Serge Bonneville, nous mentionnait qu’à ce jour, son organisme bénévole est bien chanceux de pouvoir ainsi compter sur une population aussi généreuse, qui répond toujours présente lors de ses activités d’autofinancement. Mentionnons, que lors du dernier week-end, c’est plus d’une trentaine de bénévoles, qui se sont impliqués directement à différents postes et stades de l’activité, afin dans faire une belle réussite sur toute la ligne.

M.Bonneville tient à remercier la grande générosité des acériculteurs qui donne chaque année, le sirop d’érable nécessaire à la tenue de cette activité, soit messieurs Gaston Audy et André Gagné, ainsi que MmeJeanine Roy.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Actualités - L'Étincelle se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Actualités - L'Étincelle collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.