Estrie (RC) – Les Municipalités régionales de comté (MRC) de Coaticook, des Sources, de Memphrémagog et du Val-Saint-François ainsi que le Service d’aide aux Néo-Canadiens ont annoncé leur collaboration dans le cadre du Programme Mobilisation-Diversité du ministère de l’Immigration, de la Diversité et de l’Inclusion. Les projections indiquent que, d’ici 2026, la population en âge de travailler sera en déclin dans chacune des quatre MRC. La disponibilité de main-d’œuvre est déjà un enjeu majeur en région et le bassin de travailleurs locaux ne sera pas en mesure de répondre à la demande dans les prochaines années.

C’est donc face à ce constat que les partenaires ont choisi de travailler ensemble afin de favoriser l’établissement et la rétention de personnes immigrantes en région. Concrètement, ce projet de 310000$ permettra le développement d’une expertise pour mieux cerner les enjeux d’immigration, la création de communautés plus accueillantes pour faciliter l’établissement durable des nouveaux arrivants, ainsi que l’attraction des personnes immigrantes pour combler les emplois disponibles.

Parmi les quatre MRC, les préfets des Sources et du Val-Saint-François, Hugues Grimard et Luc Cayer, respectivement maires d’Asbestos et Stoke, ont salué la collaboration de leurs collègues. «Nous sommes ravis qu’un tel projet se concrétise puisqu’il répond parfaitement aux enjeux régionaux, mais aussi à nos enjeux démographiques locaux. La qualité de vie et les opportunités d’emplois sur notre territoire sont exceptionnelles et nous souhaitons ardemment les partager avec la population immigrante», soutient M.Grimard.

Pour sa part, Luc Cayer observe l’opportunité à la fois en milieu urbain et rural. «Les personnes immigrantes contribuent de façon importante au développement social, économique et culturel de nos régions. Je suis donc heureux de la mise en œuvre de cette entente puisqu’elle nous offre les ressources nécessaires pour favoriser l’accueil et l’intégration de nouveaux arrivants.»

Deux agentes de mobilisation et de développement en immigration ont donc été embauchées et elles ont comme mandat d’accompagner les MRC dans l’élaboration et la réalisation d’un plan d’action.