Publicité
16 février 2018 - 04:00

Les Chevaliers de Wotton au service des besoins de l’église paroissiale

Par Guy-Charles Amnotte, Journaliste

Wotton (GCA) – Depuis 1986, date de sa fondation, le Conseil9357 est fort impliqué dans pratiquement tout ce qui peut se passer dans son milieu.

Pour la plupart des citoyens, on connait également les multiples visages qui entourent en bonne partie la mission même, et la raison d’être d’une bonne partie du travail sans relâche, que vont accomplir les Chevaliers durant toute l’année. Ici on peut penser entre autres, à la Guignolée, la campagne du Pain partagé, les Paniers de Noël, le fond de dépannage à l’année pour des personnes dans le besoin, le prêt de matériel médical et j’en passe.

Mais il faut savoir également que les frères Chevaliers sont d’abord et avant tout au service des besoins de l’église local. C’est ainsi que récemment 16 d’entre eux, ont travaillé très fort physiquement, et ce malgré un âge vénérable parfois, et de certaines conditions de santé qui ne l’est a jamais ralenti ou arrêté.

L’objectif de cette démarche, était d’améliorer l’endroit qui sert de rangement majeur pour l’église, et pour la collecte matérielle de l’activité du «bric à braque» annuel qui sert spécifiquement à soutenir monétairement les besoins de l’église paroissiale chaque année. Ils ont vraiment travaillé fort et très intensivement: «au pic, à la pelle et à la brouette à manchon», en raison de l’espace alors très exigu de l’endroit. Grâce à la grande détermination et au remarquable travail bénévole des Chevaliers et à des gens qui ne sont pas membres du Conseil 9357 de Wotton, les toutes nouvelles dalles de béton qui recouvre maintenant le sol, vont permettre de ne plus entreposer les choses sur de la terre.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Actualités - L'Étincelle se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Actualités - L'Étincelle collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.