Publicité
2 février 2018 - 04:00

Décès du M. Louis Saint-Laurent (1933-2018)

Par Ralph Côté, Journaliste

Windsor (RC) – Ancien maire de la Ville de Windsor, M.Louis Saint-Laurent est décédé le 13 janvier 2018 à l’âge de 84 ans, en présence de ses proches et du personnel du Centre d’hébergement de soins de longue durée de Windsor où il a séjourné brièvement avec son épouse, Mme Mariette Grondin. M.Saint-Laurent avait élu domicile aux Résidences du Château le Bel Âge, lieu qu’il avait privilégié à titre de maire afin que la ville puisse être dotée d’une résidence pouvant freiner l’exode d’une clientèle souhaitant plus de services.

À l’emploi de la Canada Paper et ensuite de la Domtar, le Windsorois avait décidé de prendre sa retraite suite à la construction de la nouvelle usine. Ce choix lui a permis de poursuivre plus à fond ses intérêts pour la politique et l’économie, desquels s’ajoutait sa volonté d’être bénévoles auprès de sa communauté. La vague péquiste qui s’est prolongée durant les années1980 et 1990, selon les gouvernements en place, a permis à MmeCarmen Cloutier Juneau d’être élue dans le comté de Johnson qui incluait la région de Windsor. Dès lors, Armand Juneau, l’ex-maire Adrien Péloquin, le député Claude Boucher et plusieurs acteurs et militants ont permis à Louis Saint-Laurent de s’intégrer à la mouvance politique et au domaine des affaires municipales.

Conseiller de 1983 à 1999, il a été maire par intérim suite au décès de Mme Cloutier-Juneau en 1999 pour ensuite entreprendre un mandat complet jusqu’en 2005. Tout comme ces prédécesseurs à la mairie, Adrien Péloquin et Carmen Juneau, Louis Saint-Laurent a poursuivi le développement économique via le Comité de promotion industrielle de la zone Windsor, l’installation d’une nouvelle résidence pour ainés et le maintien de l’urgence mineure au Centre de santé et de services sociaux du Val-Saint-François à Windsor.

Connu pour son caractère vif avec parfois une touche d’humour décapante, il n’était pas du genre à changer d’idée pour un oui ou un non après avoir pesé une décision. Bénévole de longue date, M.Saint-Laurent a été présent dans plusieurs organismes, dont la popote roulante, durant plusieurs années. En 2016, le Centre d’action bénévole de Windsor avait honoré son apport à l’occasion de la Semaine des bénévoles. La députée du comté de Richmond, Karine Vallières, lui avait remis la médaille de l’Assemblée nationale à titre de Grand Bénévole. Le député de Richmond-Arthabaska Alain Rayes avait également souligné l’apport de M.Saint-Laurent.

M.Louis Saint-Laurent laisse dans le deuil son épouse, Mariette Grondin, ses enfants, François (Ann) et Danielle, plusieurs proches et amis. La famille sera présente à la Résidence funéraire Windsor le vendredi 2 février, de 19h à 21h, et le samedi 3 février, de 9h à 10h45, suivi des funérailles qui seront célébrées en l’église Saint-Philippe de Windsor, dès 11h.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Actualités - L'Étincelle se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Actualités - L'Étincelle collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.