Publicité
29 janvier 2018 - 04:02

Bilan de Nez rouge dans le Val-Saint-François

Par Ralph Côté, Journaliste

Windsor (RC) – Stéphanie Hoarau, responsable de la centrale de Sherbrooke pour l’Opération Nez rouge durant la période des fêtes, a compilé les résultats concernant la MRC du Val-Saint-François, qui est l’un des quatre points stratégiques pour une large part de la région estrienne. Le bilan est de 287 raccompagnements pour le Val-Saint-François avec l’apport de 46 équipes et la participation de 121 bénévoles. Nez rouge et ses amis ont été présents du 1er au 31 décembre 2017 pour un nombre de 11 soirées.

« Si l’on compare avec 2016, il y a eu 325 raccompagnements sauf que l’Opération Nez rouge avait débuté durant la fin de novembre. Il faut aussi tenir compte des températures très froides tout au long des fêtes, surtout durant les soirées des 29, 30 et 31 décembre », mentionne Mme Hoarau.

Au total des quatre satellites liés à la centrale sherbrookois, le total des raccompagnements est de 5 329, duquel s’ajoutent 711 équipes et 525 bénévoles.

La campagne 2017 d’Opération Nez rouge et sa mascotte a profité de l’appui de la Société de l’assurance automobile du Québec. Pour sa part, Desjardins s’est associé pour une 34e année et remettra jusqu’à 50 000 $ aux organisations locales pour récompenser la participation bénévole partout au Québec, dont celle du Val-Saint-François.

En terminant, puisque le territoire la MRC des Sources s’est greffée à celui du Val-Saint-François durant 2017, une erreur s’est toutefois glissée dans l’édition du journal Actualités L’Étincelle en date du 13 décembre. À sa deuxième semaine d’activités, Nez rouge indiquait les raccompagnements dans le Val et… des Sources! « Ce n’est pas d’hier puisque la MRC des Sources n’a jamais été reliée à Nez rouge ni à d’autres territoires spécifiques », constate Mme Hoarau.      

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Actualités - L'Étincelle se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Actualités - L'Étincelle collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.