Asbestos (GCA) – Depuis quelques années déjà, à l’approche de la grande fête de Noël, des jeunes provenant du secteur de l’adaptation scolaire, des pairs entraînants, des membres du conseil des étudiants, des Filles d’Isabelle, et des professeurs de l’école secondaire l’Escale d’Asbestos, s’unissent tous ensemble l’espace de quelques heures, afin de s’assurer de concocter les meilleurs «pâtés à la viande» possible.

Cette année ne fait pas exception à cette règle, et c’est ainsi que près de 60 jeunes et moins jeunes, ont pris de leur temps, afin de mettre les deux mains littéralement dans la pâte à tarte, pour fabriquer au moins 300 de ce que certaines personnes d’ici vont appeler des tourtières. Je dois vous avouer cependant que je ne suis pas aussi convaincu que nos bons ami(es) du Saguenay et du Lac St-Jean seraient d’accord avec ceux-ci.

Quoi qu’il en soit, l’important c’est la cause derrière le geste empreint d’amour et d’une grande solidarité envers des personnes vulnérables qui compte. Il fallait voir justement tout le sérieux que chaque membre de la chaine de production démontrait en cette après-midi plutôt frisquet de décembre, «Tous pour un, un pour tous». Il y avait bien des rires, de l’humour, des sourires, de la précision, et des essais, afin de produire le plus beau pâté à la viande qui soit.