Publicité
19 décembre 2017 - 04:00 | Mis à jour : 06:25

Problématique chez les pompiers à temps partiel dans la région

Danville (GCA) – Dans la MRC des Sources, comme un peu partout ailleurs au Québec, on n’échappe plus à la difficulté d’aller chercher du «sang neuf», afin d’augmenter, ou encore, renouveler les besoins d’effectifs, dans certaines des casernes sur le territoire. J’ai voulu en savoir davantage sur la question, en rencontrant l’un des directeurs des services d’incendies de la MRC des Sources, M.Alain Roy de Danville.

Bien que nous ayons dressé ensemble, un portrait global de la situation d’ici et d’ailleurs. J’en retiens seulement quelques pistes pour identifier la problématique que traverse présentement le monde de l’incendie ici, à travers le Canada, et même un peu partout dans le monde.

«On n’a plus beaucoup de C.V. en attente, comme il y a quelques années. J’ai des postes à pourvoir actuellement, et je vais devoir aller en affichage», d’affirmer le Directeur Roy. Je me dois même d’étendre mon bassin d’embauche potentiel, à plus de 10km autour de Danville pour recruter.

Toujours selon celui-ci, le plus gros obstacle présentement, serait la formation obligatoire de départ, pour devenir un pompier. Qui augmentera les effectifs, 2 ou 3, ou 4 ans plus tard dans certains cas, une fois le tout terminé.

«Ce sont des pompiers à temps partiel, mais ils doivent suivre une formation de base de plus de 300 heures, qui bien souvent s’échelonne sur 18 à 24 mois. Une formation qui demande souvent des sacrifices au plan personnel et familial, sans compter sur les déplacements de quelques heures à chaque fois», de mentionner Alain Roy. Il faut savoir également, que cette formation initiale se déroule sur un ou deux soirs par semaine, sans penser aux nombreux week-ends de formation à suivre.

«Je constate de plus en plus, que la génération montante vient souvent chercher ce qu’elle veut bien, et que la disponibilité est souvent donnée en fonction des priorités individuelles. D’autre part, il ne semble plus y avoir ce profond sentiment d’appartenance, ou est donc passé cette passion à long terme envers le service», de rajouter M.Roy.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Actualités - L'Étincelle se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Actualités - L'Étincelle collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.