Publicité
15 décembre 2017 - 04:00

Des denrées recueillies et stockés pratiquement à longueur d’année

Par Guy-Charles Amnotte, Journaliste

Danville (GCA) – C’est vendredi dernier en avant-midi, que plus d’une trentaine de bénévoles (frères Chevaliers, conjointes, ami [es], ainsi qu’une dizaine d’employés de Cascades Kingsey Falls), se sont unis tous ensemble pour la cause, afin de préparer plus de 65 paniers de Noel, pour des personnes seules, ou des familles dans le besoin à Danville.

Chaque année, pratiquement à pareille date, des dizaines de personnes se mobilise au local des Chevaliers de Colomb du conseil3322 de Danville. Afin d’œuvrer tout ensemble l’espace de quelques heures, et de pouvoir aider des personnes de la communauté, par la remise de paniers de Noël. Pour en arriver à ce résultat toujours aussi étonnant, il faut dire que c’est un travail de très longue haleine, qui commence tranquillement, mais sûrement, des le début de la nouvelle année. Vers le mois d’août cependant, on commence à redoubler la cadence et le mouvement.

C’est à ce moment plus précis, qu’entre en jeu la grande responsable de la coordination des denrées, MmeGisèle Allison, qui débute son formidable travail de «moine», pour s’assurer que chaque dollar ainsi amassé via la Guignolée, ou les dons de personnes, ou d’entreprises et commerces, ou encore, provenant du bureau de Karine Vallières, soit utilisé afin dans retirer le maximum. Pour ce faire, l’arme par excellence ne sera nul autre que les circulaires du fameux «Publisac». Quels sont les spéciaux de cette semaine?

Et là, débute bien des négociations, avec les différents magasins d’alimentation et autres, de notre région immédiate. Maintenant chose à savoir et retenir, lorsque vous donner des denrées au long de l’année, on doit s’assurer de bien vérifier les dates de péremption des produits.

Au terme du présent exercice, c’est rappelons-le, plus de 65 paniers qui ont été préparés pour cette année, c’est 135 personnes qui en bénéficieront directement. Des mamans monoparentales, des personnes âgées, des familles vulnérables qui parfois peuvent avoir 4 et 5 enfants. D’un œil vendredi lors de mon passage à la salle de la première avenue à Danville, j’ai pris le temps d’observer quelques instants, ses «abeilles», pleine de vie, d’attention et d’amour comme on disait autrefois, pour son prochain.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Actualités - L'Étincelle se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Actualités - L'Étincelle collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.