Publicité
9 décembre 2017 - 04:00

Première phase d’une réfection majeure de l’église de Tingwick

Tingwick (GCA) – Présent lors de la rencontre avec la presse, le maire de l’endroit, Réal Fortin, se dit très heureux du début des travaux, afin de préserver le plus longtemps possible l’église du village, qui représente selon lui, une partie fort importante de l’histoire et du patrimoine des gens de sa municipalité.

Réalisée en deux temps, la première partie a consisté en grande partie, à réparer des trous à différents endroits, à restaurer et colmater la maçonnerie en proie à de sérieux problèmes d’infiltration d’eau et la dégradation. C’est grâce à une subvention de 93750$ provenant du Conseil du patrimoine religieux du Québec que la première partie des travaux jugés prioritaires ont pu être effectués au cours de la saison estivale 2017.

Quant à la deuxième partie de la réfection et restauration, toujours en lien avec la subvention du Conseil du patrimoine religieux, elle consiste à réparer le clocheton, et devrait débuter au printemps, lorsque le beau temps sera de retour.

Selon sa présidente, MmeRita Lafontaine, la fabrique Notre-Dame-des-Monts, a d’abord dû faire appel à un architecte expert dans ce type particulier de travaux et restauration, afin de pouvoir dresser un bilan complet de l’ensemble des réparations à entreprendre sur le bâtiment religieux, afin de pouvoir présenter une première demande d’aide.

Toujours selon MmeLafontaine, d’autres réparations d’envergures devront être réalisées éventuellement, afin de pouvoir vraiment allonger la vie du patrimoine religieux de Tingwick. Selon la firme d’experts-conseils qui a tracé le bilan de santé des lieux, ça équivaut à 1M$, échelonné sur 10 ans. Pour MmeLafontaine, c’est une belle église. Il faut la tenir debout.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Actualités - L'Étincelle se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Actualités - L'Étincelle collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.