Publicité
26 novembre 2017 - 04:01 | Mis à jour : 11:13

Richmond : les deux écoles inoccupées enfin mises en vente !

Par Ralph Côté, Journaliste

Richmond (RC) – Après plusieurs mois d’attente, la Commission scolaire des Sommets (CSS) a finalement obtenu du ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur du Québec l’autorisation de mettre en vente les deux écoles inoccupées depuis plusieurs années.

«C’est avec un grand plaisir que nous avons appris la nouvelle, s’est exprimé le nouveau maire de Richmond, Bertrand Ménard. Il faut dire que l’ancien conseil municipal avait fait des pieds et des mains et tenu de nombreuses rencontres avec la Commission scolaire et le Ministère afin que soient mises en vente les deux écoles».

La Ville de Richmond espère maintenant que le processus d’appels d’offres publics, qui sera réalisé par la Société québécoise des infrastructures au nom de la Commission scolaire, soit lancé rapidement et que les offres qui seront soumises soient à la hauteur des attentes, et ce, afin de passer à l’étape de la redynamisation de ce secteur de la ville qui en a bien besoin.

Au cours des dernières années, le conseil municipal et le commissaire industriel n’avaient ménagé aucun effort pour sensibiliser la Commission scolaire des Sommets à l’importance de la mise en vente des deux écoles inoccupées.

De plus, ces édifices nécessitent des frais annuels d’entretien importants de la part de la CSS. La Ville avait même soumis une offre d’achat à la commission scolaire pour y réaliser un projet d’entreprise en collaboration avec l’Université de Sherbrooke qui avait été rejeté.

Il faudra cependant encore quelques mois avant que la vente des immeubles ne se concrétise, le temps que les offres d’achat soient reçues et analysées, et que la transaction soit entérinée.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Actualités - L'Étincelle se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Actualités - L'Étincelle collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.