Publicité
28 novembre 2017 - 04:00

Une belle tradition soutenue par la Caisse Desjardins

Par Ralph Côté, Journaliste

Windsor (RC) – C’est le vendredi 17 novembre qu’avait lieu le souper des paniers de Noël des Chevaliers de Colomb de Windsor. À cette occasion, la Caisse Desjardins du Val-Saint-François a remis un don de 2 500$ au conseil2841, ce qui permettra à la fois d’assurer un bon départ pour les paniers de Noël et d’aider des organismes de la région de Windsor.

Secrétaire et trésorier des Chevaliers, c’est Benoit Jacques qui est le coordonnateur de la Guignolée2017. La présidence d’honneur de cet évènement a été confiée cette année à Jean-Claude et Lisette Courtemanche. Le couple de Saint-François-Xavier-de-Brompton œuvre depuis plus de 30 ans au sein de la communauté, l’un pour les Chevaliers de Colomb de Windsor et l’une pour les Filles d’Isabelle. Tous deux ont été applaudis chaleureusement lors de la tenue du repas.

À l’apport de la Caisse Desjardins s’ajoutaient les denrées non périssables et les dons en argent que les convives ont apportés à l’entrée de la salle des Chevaliers. Accompagnées d’un responsable des scouts de Windsor, trois jeunes filles du mouvement ont recueilli les dons en denrées.

«La Caisse Desjardins du Val-Saint-François continue cette belle tradition d’être près des citoyens et citoyennes de la région de Windsor. Nous sommes très heureux de pouvoir compter sur cet appui», considère le Grand Chevalier Jean Schinck jr.

La prochaine étape sera celle de la Guignolée qui se tiendra le dimanche 26 novembre, à partir de 9h.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Actualités - L'Étincelle se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Actualités - L'Étincelle collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.