Publicité
23 novembre 2017 - 04:00

Jubilaire des Chevaliers de Colomb d’Asbestos

Asbestos – Le 12 novembre dernier, les Chevaliers de Colomb d’Asbestos remerciaient leurs membres qui consacrent du temps pour supporter la communauté, parrains des œuvres caritatives.

Après la messe concélébrée à l’église Saint-Isaac-Jogues par le curé Patrick Côté et l’abbé Angelbert Lacroix, l’événement sous la présidence d’André Beaumier, Grand Chevalier du conseil d’Asbestos, réunissait plus de 180 personnes pour célébrer 25, 40 ou 50 années d’implication à aider leurs concitoyens. André Morin, coordonnateur, et Marcel Pellerin, maître de cérémonie, assuraient le déroulement de la fête. Trente-six jubilaires ont ainsi vécu cette journée de retrouvailles en compagnie de leur famille et des amis.

Après le repas, ils ont reçu un certificat-hommage des Chevaliers de Colomb et un certificat d’appréciation de Karine Vallières, députée de Richmond.

Léo Morin, Député de district87 et Renald Geoffroy, Fidèle Navigateur de l’Assemblée Monseigneur-Castonguay étaient présents. Étaient également de la fête plusieurs ex-Grands-Chevaliers dont Gilles Duguay, Normand Pellerin, Adrien Gagnon, Yves Côté, Caroll Dodier ainsi que Robert Leroux, ex — Fidèle navigateur et «bâtisseur» de la salle La Bénévole, de même que Noël Fréchette, ex-Vice-Maître du district no1 et l’abbé Angelbert Lacroix. Les conseils de Saint-Georges-de-Windsor, Saint-Adrien-de-Ham et Saint-Camille étaient représentés. Les jubilaires ont été escortés par la haie d’honneur de l’assemblée 4e degré Monseigneur-Castonguay.

La prochaine activité caritative sera La Guignolée, qui se tiendra le dimanche 26 novembre, à la salle La Bénévole. Nous apprécions la présence de nombreux bénévoles pour maintenir cette tradition de générosité.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Actualités - L'Étincelle se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Actualités - L'Étincelle collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.