Publicité
23 septembre 2017 - 04:00

L’espace urbain de Sarah-Ève progresse

Par Ralph Côté, Journaliste

Toutes les réactions 1

Windsor (RC) – Avec l’appui des Travaux publics de la Ville de Windsor, l’aménagement d’un espace public a débuté au cours des deux semaines en mémoire de Sarah-Ève Fontaine, une jeune femme de 21 ans atteinte de fibrose kystique qui est décédée d’une pneumonie il y a un plus an.

L’espace urbain sera constitué d’une allée de bitume pour dessiner à la craie, de jardins collectifs où les citoyens pourront se servir et d’endroits réservés à l’art et aux expositions. Le lieu public choisi est le terrain vacant situé entre la rue Saint-Georges et le stationnement municipal Des Cèdres, là où un bâtiment qui a abrité plusieurs restaurants a été démoli en juillet 2015.

«J’ai l’impression que Sarah-Ève va pouvoir accueillir sa communauté à travers cet espace-là. Ça devait ressembler à Sarah-Ève, ça devait la représenter. Et Gaétan est arrivé avec un projet sur mesure», se réjouie Annie Lussier, la mère de Sarah-Ève.

«On ne voulait pas faire une pâle copie de ce qui se fait ailleurs. On a eu juste une Sarah-Ève, on va avoir juste un espace», précise Gaétan Graveline, conseiller municipal à la Ville de Windsor et ami de la famille.

«Quand on perd un enfant, on ne veut pas que ça s’arrête là. C’est la continuité, je pense, qu’on souhaite tous. C’est très calmant pour le cœur d’une famille qui a vécu une perte comme ça», a ajouté sa mère.

Le projet est en marche progressivement. Il faut cependant tenir compte de l’équipe des Travaux publics qui est affairée à d’autres occupations selon la température ou les impératifs.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Actualités - L'Étincelle se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Actualités - L'Étincelle collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.

Toutes vos réactions

1 réactions
  • C'est une très bonne idée, elle le mérite et ce lieu pourra servir à des expositions de vêtements de toiles et de sculptures, enfin pour ce que vous voudrez bien!

    Clo - 2017-09-23 19:56