Publicité
15 août 2017 - 04:00

SPA de l’Estrie : retour à la case départ

Estrie – Quelques semaines après avoir réussi à faire adopter le nombre de record de 95 chats en trois jours, la Société protectrice des animaux (SPA) de l’Estrie affiche à nouveau complet quant à sa capacité d’accueil de félins présent sur tout le territoire estrien, dont celui de la MRC du Val-Saint-François.

« Alors que nous commencions à peine à reprendre le dessus, nous voici malheureusement revenus à la case départ, déclare la responsable des communications et porte-parole de la SPA de l’Estrie, Cathy Bergeron. En moins d’un mois, nous avons effectivement atteint notre capacité d’accueil une fois de plus; plus de 210 chats sont présentement au refuge et 50 % d’entre eux sont des animaux volontairement abandonnés pour diverses raisons. Et parmi ces raisons, le nombre trop élevé d’animaux de compagnie à la même adresse se hausse au premier rang, suivi des portées non désirées. »

Adoption réfléchie et stérilisation 

Mme Bergeron affirme que l’ensemble du personnel de la SPA s’avoue parfois découragé. « Après des années à faire valoir l’importance d’adopter de façon réfléchie et de faire stériliser son compagnon félin, nous avons le sentiment que la situation ne s’améliore guère. Il est plus que temps que les gens se responsabilisent à l’égard de leur animal de compagnie. Quand on adopte, c’est pour la vie entière de l’animal. Et lorsque sa fin de vie approche, on l’accompagne dans cette étape en se rendant chez le vétérinaire et non en l’abandonnant dans un refuge. »

Quant au problème de surpopulation féline, il importe de le considérer dans sa globalité. La solution au problème de surpopulation est pourtant simple : la stérilisation des chats. « Plus il y aura de chats stérilisés, moins il y aura d’abandons et, en bout de piste, d’euthanasies, explique-t-elle. Les gens connaissent cette solution et il appartient à chacun de faire stériliser son chat, qu’il soit mâle ou femelle. Mais tant et aussi longtemps que les mentalités ne changeront pas, le problème demeurera entier. »

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Actualités - L'Étincelle se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Actualités - L'Étincelle collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.