Publicité
29 juin 2017 - 12:00

Une fête nationale à l’eau et à sécher pour l’an prochain

Saint-François (RC) – Les membres et bénévoles du comité de la Fête nationale ont cessé de consulter la météo dès la fin de l’après-midi du 23 juin. Les averses quasi constantes durant jusqu’au début de la nuit n’ont réussi qu’à attirer les plus braves, armés de parapluies et de bonnes chaussures. Parmi eux, plusieurs ont usé du transport par autobus du transporteur B. Dion à partir des sites situés à Val-Joli, au Centre Lemay et au magasin Korvette. Quant aux feux d’artifice, plusieurs l’ont observé à bord des véhicules qui ont quelque peu engorgé les rues des secteurs résidentiels.

« C’est une édition difficile que nous avons essuyé, surtout au niveau des pertes recettes que nous allons devoir considérer par rapport à la prochaine fête. C’est décourageant pour nous tous et aussi pour les citoyens. Même la préparation de la parade dans les rues en a souffert, quoique les gens étaient au rendez-vous pour le nouveau trajet qui s’est déroulé sous le soleil », mentionne le président du comité organisateur, Jocelyn Leroux.

L’après-midi du 24 juin a été relativement tranquille. Des responsables et jeunes du Corps de cadets de Windsor ont contribué à animer les enfants avec des jeux et des remises de prix de présence. Par ailleurs, le maire de Saint-François-Xavier-de-Brompton, Claude Sylvain, a participé à la mise en terre d’un bouleau, emblème de la Municipalité, ainsi qu’à la levée du drapeau dorénavant installé à proximité de l’estrade du terrain de balle.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Actualités - L'Étincelle se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Actualités - L'Étincelle collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.