Publicité
14 mai 2017 - 04:00

Du beau monde à la soirée Sur mon 36 à Windsor

Par Ralph Côté, Journaliste

Windsor (RC) – L’an dernier, Sarah-Ève Fontaine a franchi le printemps sur ses deux pieds, les pommettes roses et le sourire d’y être arrivée. Et puis la vie parfois grise ou éclatante a continué jusqu’au printemps nouveau. La jeune femme demeure dans la mémoire de celles et ceux qui l’on connu et appréciée. Le mardi 2 mai, ses proches, ami(e)s et collaboratrices étaient au Tournesol pour un 5 à 7 effervescent, dédié à l’organisme qu’avait fondé Sarah-Ève : près de 500 robes de bal et de soirée portant l’étiquette Sur mon 36.

« Je souhaitais que ses robes trouvent un lieu adéquat pour assuré la continuité de l’entreprise de Sarah-Ève et le travail qu’elle a réalisé à partir d’une idée merveilleuse. Ce n’était pas évident de remettre ces robes, en partie ou totalement, considère la mère de Sarah-Ève, Annie Lussier. Avec mon conjoint et nos enfants, nous sommes arrivés à prendre une décision, celle de confier la continuité de Sur mon 36 et de remettre la clef symbolique. Cette fois, ce n'est pas un passage obligé, mais un passage souhaité. »

C’est en fait le lien de la famille Lussier-Vallières et de l’école secondaire du Tournesol qui a contribué à préserver la mémoire de Sarah-Ève, principalement par le biais de l’enseignante Chantal Richard et ses élèves de la classe en adaptation scolaire qui assurent maintenant l’entreprise de location. À ce groupe s’ajoute l’apport de l’éducatrice Myriam Turcotte.

Teintée d’émotion et de fierté, l’ambiance chic du 5 à 7 mettait le rose à l’honneur, couleur préférée de Sarah-Ève. Quelques objets personnels et des amuse-gueules incontournables s’ajoutaient aux coloris.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Actualités - L'Étincelle se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Actualités - L'Étincelle collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.