Publicité
12 avril 2017 - 04:00 | Mis à jour : 13:34

La caserne 47 de Danville baptisée la caserne Jacques Hémond

Par Sophie Marais, Journaliste

Danville - C’est pour rendre hommage à l’un des bâtisseurs du département du Service des incendies de Danville que la Caserne 47 portera désormais le nom de l’ancien maire de la municipalité et préfet de la MRC des Sources Jacques Hémond.

Représentants des députés, élus municipaux et l’ensemble des officiers et des pompiers de la caserne 47 étaient réunis le 31 mars dernier pour souligner plusieurs événements.

Décédé il y a un peu plus d’un an, Jacques Hémond a été activement impliqué au sein de la communauté durant plus de 25 ans, entre autres au sein du Service des Incendies de Danville.

«C’est en bonne partie Jacques Hémond, son frère Michel, ainsi que les frères Alain et Michel Beauchemin, secondés par des membres de la brigade de l’époque, qui ont construit au complet et bénévolement, la caserne actuelle du service, pour un montant de 72 000 $, en deux phases, soit la première partie entre 1980 et 1981, et l’ajout de la quatrième porte quelques années plus tard. Rappelons également que Jacques fut tour à tour conseiller municipal, maire, en plus de cumuler les fonctions de Préfet de la MRC des Sources», s’est remémoré Alain Roy, directeur du Service incendie de Danville.

La municipalité a d’abord approché la caserne en mentionnant son intérêt à rendre hommage aux bâtisseurs de Danville en nommant des édifices en leur nom. Il était donc tout naturel que la Caserne porte le nom de M. Hémond. En lien avec cette âme qui habite les lieux, M. Roy a contacté la famille de M. Hémond pour obtenir leur autorisation. Émue et honorée, la famille a accepté. La nouvelle enseigne devrait être installée dans les prochaines semaines

Ce dévoilement a également été l’occasion de procéder à la traditionnelle bénédiction du véhicule à la façon des pompiers, et la mise en service de la toute nouvelle unité d’urgence qui remplacera l’actuel véhicule datant du début des années 1980. Acquis pour la somme de 280 000 $, le véhicule, provenant de l’entreprise Aluquip de St-Damien de-Brandon, est considéré vert en raison de son autonomie de plus de cinq heures sur batterie, tant pour les lumières extérieures qu’intérieures. Ne répondant plus aux exigences et normes des véhicules incendie, l’ancien camion sera quant à lui récupéré par la municipalité pour devenir un camion de transport de matériel.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Actualités - L'Étincelle se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Actualités - L'Étincelle collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.