Publicité
5 avril 2017 - 04:00

Dix pompiers de Richmond soutiennent deux garçons atteints de dystrophie musculaire

Toutes les réactions 1

Richmond (RC) – Une famille de Saint-Denis-de-Brompton a la chance d’avoir été choisie par dix pompiers et pompière du Service de sécurité incendie de la région de Richmond qui vont participer au Défi Gratte-Ciel, le 2 juin prochain à Montréal. Sébastien Péloquin est le responsable de l’initiative qui verra à ce que chacun de ses coéquipiers recueillent chacun 100 $. Un souper de spaghetti, l’appui de commerces et quelques autres initiatives apporteront un soutien à Mélanie Poulin et son conjoint, Samuel Carrier.

Âgé maintenant de 10 ans, Zacharie est le premier enfant qui a été atteint de la dystrophie musculaire. Un deuxième enfant, Jérémie, âgé de 6 ans, souffre également de cette maladie malgré le fait qu’il s’agisse du conjoint actuel. La myopathie de Duchenne, ou dystrophie musculaire de Duchenne, est une maladie génétique provoquant une dégénérescence progressive de l’ensemble des muscles de l’organisme. Elle est liée à une anomalie du gène DMD, responsable de la production d’une protéine impliquée dans le soutien de la fibre musculaire.

« On apprécie le soutien des pompiers de Richmond. C’est une maladie qui demande beaucoup d’attention et ça fait du bien de pouvoir partager ce qui nous vivons », considère Mélanie Poulin. « Malgré la difficulté de savoir que c’est une maladie dégénérative pour Zacharie et Jérémie, nous réussissons à être ensemble. J’ai la chance d’avoir un bon emploi, ce qui permet à Mélanie de pouvoir rester avec les enfants à l’aide d’équipements appropriés et de soins nécessaires », ajoute pour sa part Samuel Carrier.

48 étages et 1 125 marches

Unique au Québec, le Défi Gratte-Ciel est un exploit sportif, pour lequel les participants collectent des fonds au profit de Dystrophie musculaire Canada. L’événement a été instauré en 1997 par un pompier de Montréal, Denis Harel, qui avait escaladé à lui seul les marches de 30 édifices du centre-ville de Montréal.

Sachant le nombre de marches et d’étages du défi, l’un des pompiers du SSIRR également actif auprès de la brigade de Kingsey Falls, Dominik Carrier, sait à quel point le challenge est exigeant. « Kingsey Falls possède un camion à échelle et j’ai grimpé toutes les marches jusqu’au bout avec mon équipement. Ça demande beaucoup d’effort et pour participer à des défis comme Montréal, ce sont seulement les pompiers à temps plein dans les grandes villes qui peuvent atteindre des performances d’athlètes »

Le Gratte-Ciel a cependant l’avantage de trois défis : l’Extrême (endurance) qui consiste à monter 48 étages autant de fois entre une période de 5 h 30 à 11 h. Le Défi Frédérick-Duguay (vitesse) a pour but de montée les 48 étages en 480 secondes avec tenue intégrale et connectée à un APRIA (Appareils de protection respiratoire individuelle autonomes). Quant au Défi régulier, il permet à de nombreux pompiers de se mesurer aux 48 étages et 1 125 marches, dont ceux de Richmond qui, chacun, s’entraînent à divers endroits dont les gymnases et même les escaliers du Centre d’Art.

Sous la responsabilité du Sébastien Péloquin, les pompiers du Service d’incendie de Richmond qui participent au défi sont Johanne Betit, Dominik Carrier, Maxime Carrier, Sylvain Durocher, Steve Faucher, Pierre-Marc Goupil, Alexandre Marchand, Nick Saint-Onge et Kevin Stoddard.

Souper-bénéfice

Les billets pour le repas de spaghetti du 29 avril à la salle communautaire (820, rue Gouin) sont au tarif de 10 $ par personne et 5$ pour les jeunes de 12 ans et moins. Pour information : 819 826-5814, 819 826-2427 ou prevention@ville.richmond.qc.ca/.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Actualités - L'Étincelle se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Actualités - L'Étincelle collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.

Toutes vos réactions

1 réactions
  • Pour des billets, communiquez avec un des pompiers participants ou directement avec moi (Sébastien) au 819-993-1876

    SebasPelo - 2017-04-05 08:01