Publicité
30 mars 2017 - 04:00

La MRC des Sources souhaite informer les producteurs

Wotton (SM) – C’est dans le cadre d’un processus de consultation des producteurs de la MRC des Sources quant à leurs intérêts, besoins en formation et motivations à entreprendre des actions de protection des sols qu’une première rencontre a eu lieu le 9 mars dernier.

Le but de cette consultation est de pouvoir offrir du soutien et du suivi aux producteurs agricoles de la MRC dans leurs démarches de développement durable. Et le nombre de participants laisse croire que la protection des sols et les bandes riveraines font partie de leurs préoccupations. Ce ne sont pas moins de 45 producteurs qui ont répondu à l’invitation de la MRC des Sources et de leur syndicat local, l’UPA des Sources, afin d’assister à deux présentations sur les aspects pratiques de la protection des sols agricoles.

«Les producteurs présents ont pu en apprendre davantage sur les cultures de couverture et leur rôle pour améliorer et retenir le sol, capter les éléments fertilisants et faire compétition aux mauvaises herbes. Parce que les producteurs agricoles sont aussi des entrepreneurs passionnés, ils se sont montrés très intéressés à connaître les retombées possibles de la protection des sols pour leurs entreprises», a ajouté Catherine Gauthier-Dion, agente en agroenvironnement à la MRC.

Ermin Menkovic, agronome au MAPAQ et conférencier invité s’est fait questionner quant aux espèces à implanter et à la planification de la rotation des cultures. Tout comme Sylvain Laroche, agronome au Club Agroenvironnemental de l’Estrie, qui s’est inspiré de la ferme de l’un de ses clients, de son propre aveu «allergique aux pertes de sol», pour présenter différents types d’aménagements hydroagricoles et d’ouvrages de protection des sols. Les producteurs ont aussi pu partager des trucs, des cas vécus et différents points de vue.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Actualités - L'Étincelle se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Actualités - L'Étincelle collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.