Publicité
27 février 2017 - 04:00

Et de deux pour Mme Thérèse Morin

Par Ralph Côté, Journaliste

Windsor (RC) – C’est le dimanche 12 février que la mairesse de Windsor, Sylvie Bureau, s’est rendu à l’immeuble de logements Jean-XXIII afin de remettre à Mme Thésèse Morin une carte de vœux et une montre soulignant les 100 ans de la dame en présence de son fils adoptif, Roger Ayotte, et de proches qui étaient attendus pour un dîner d’anniversaire à Stoke. Deux jours plus tard, c’était au tour de la directrice de l’Office d’habitation de Windsor (OMH), Lucie Lapierre, de fêter la centenaire.

« C’est le 30 avril 1973 que son mari, a signé un des premiers baux de l’OMH qui est situé au l’adresse civique 70 de Jean XXIII à Windsor. Il semblerait qu’ils ont finalisé leur contrat de logement afin d’y entrer avant même que la finition de l’immeuble soit terminée. Depuis, elle n’a jamais changé de logement depuis 44 ans. Malgré l’âge du bâtiment, son logement est encore dans un état vraiment impeccable», mentionne Mme Lapierre.

Mme Morin s’est beaucoup impliquée socialement après le décès de son mari, Arthur Morin. Le 14 février dernier, à l’occasion de son 100e anniversaire, le conseil d’administration de l’OMH et le comité des locataires ont tenu à souligner l’évènement. « Je me sens bien à mon logement même si je suis maintenant moins active. « J’ai animé des activités durant plusieurs années avec des amies que je nommais « les petites vieilles » avec lesquelles ont organisaient des soirées de prières, de musique, de chansons et d’après-midi de jeux de cartes », se rappelle Mme Thérèse Morin.

L’heureuse centenaire a pu cette fois revoir plusieurs proches et amies grâce à l’initiative de Lucie Lapierre. Bravo et merci à l’adresse de Mme Thérèse Morin.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Actualités - L'Étincelle se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Actualités - L'Étincelle collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.