Publicité
16 février 2017 - 04:00

Windsor

Action Partage a besoin de vêtements

Windsor (RC) – Le président d’Action Partage, André Cloutier, demande à la population de soutenir les bénévoles de la garde-robe du partage afin d’accroître les dons de vêtements et accessoires qui, depuis le début de janvier, sont à la baisse.

« C’est la première fois que l’on a un ralentissement de la sorte. Dans l’espace que l’on occupe chez les Chevaliers de Colomb, nos pièces sont toujours bien remplies, sauf que l’une d’elles est vide en ce moment. Nous sommes ouvert à toutes les semaines afin d’offrir aux gens des pièces de qualité. C’est la population qui nous fait vivre et présentement nous avons besoin que les gens fouillent leurs garde-robes à cette période de l’année, comme c’est le cas pour les autres années », souhaite M. Cloutier.

L’équipe d’Action Partage doit cependant considérer qu’un autre joueur s’est ajouté depuis deux ans. Un commerce dispose de deux bacs de récupération de vêtements, l’un en bordure de la route 249 à Saint-François et l’autre à l’angle de la 8e avenue et de la rue Saint-Georges.

Auparavant, Action Partage et la friperie de l’église Saint-Philippe possédaient leurs bacs, mais la concurrence a engendré une visibilité accrue au niveau des bacs, jusqu’au moment où la Ville de Windsor a du prendre note d’un règlement gouvernemental ayant trait au nombre de bacs pouvant être installé sur un territoire municipal. Ainsi, Action Partage en a deux à Windsor (l’un près de la garde-robe du partage et l’autre au stationnement du St-Gab’s dans le secteur Saint-Gabriel. Un troisième est situé sur le terrain de l’usine Domtar.

André Cloutier tient pour l’instant à ce que la population encourage l’organisme par le biais de la garde-robe. Depuis de nombreuses années, les vêtements et accessoires contribuent financièrement aux activités d’Action Partage auprès des jeunes, adultes et aînés qui ont besoin d’aide.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Actualités - L'Étincelle se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Actualités - L'Étincelle collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.