Publicité
1 février 2017 - 04:00

Le CHSLD Wales a rencontré le Dr. Gaétan Barrette

Canton de Cleveland – La Résidence Wales Home est un organisme privé sans but lucratif offrant des services d’hébergement et de soins de longue durée à la population anglophone de l’Estrie depuis 1921. Le CHSLD Wales Inc. offre des soins de qualité aux aînés qui se comparent favorablement aux établissements publics, quoique le CHSLD Wales ne reçoive aucun financement public.

En date du 27 janvier, des membres du conseil d’administration du CHSLD Wales et le vice-président de la Fondation Foyer Wales ont rencontré le ministre de la Santé et des Services sociaux, le Dr. Gaétan Barrette, en compagnie de la députée de Richmond, Mme Karine Vallières, pour demander au gouvernement de changer son statut de « privé non conventionné » à celui d’établissement « privé conventionné» désigné à servir la population anglophone de l’Estrie.

Malgré le fait que le ministre ait refusé cette demande, il a reconnu l’importance du CHSLD Wales pour la population anglophone de l’Estrie et a démontré une grande ouverture à trouver une solution à la situation financière précaire du CHSLD Wales, pour maintenant et pour l’avenir. Depuis 2012, Mme Vallières travaille de concert avec la directrice générale du Wales, Brendalee Piironen, dans le but de trouver une solution à long terme pour l’établissement.

À partir maintenant, des négociations auront lieu avec le ministère de la Santé afin de trouver une solution récurrente et durable pour le Wales. Toutes les parties concernées ont offert leur collaboration aux étapes qui nous mèneront tous ensemble au développement d’une solution.

Le CHSLD Wales souhaite remercier la députée Karine Vallières pour son soutien et son engagement envers le Wales, ses résidents et la communauté anglophone de l’Estrie.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Actualités - L'Étincelle se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Actualités - L'Étincelle collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.