Publicité
30 décembre 2016 - 04:00

Dévoilement de la maison de Ginette Demers et André Durocher

Par Sophie Marais, journaliste

Saint-Georges-de-Windsor – Le 14 décembre dernier avait lieu le dévoilement officiel de la nouvelle maison de Ginette Demers et André Durocher. Après avoir incendié leur ancienne demeure en raison d’une infestation à la mérule pleureuse, le couple découvrait la surprise réservée par Chantal Lacroix et toute l’équipe derrière l’émission de télévision « On efface et on recommence ».

Rappelons que Ginette Demers et André Durocher ont presque tout perdu dans cette malheureuse aventure. Ils vivaient depuis quelques mois déjà dans le garage de la propriété, mais les besoins particuliers de M. Durocher qui se déplace en fauteuil roulant, étant paraplégique depuis un accident de moto en 1981, compliquaient la chose. Des parents et amis de la famille avaient mis sur pieds le fonds d’aide D.D qui a permis de recueillir 27 000 $ afin de les soutenir dans cette épreuve.

Tout s’est alors mis en place avec l’annonce de la prise en charge de la construction par l’équipe de Chantal Lacroix. La coopération volontaire d’entreprises et de fournisseurs, sous la coordination du Groupe BrimkO de Sherbrooke, a permis de construire la maison en quelques mois et de l’offrir au couple avant les fêtes. Entouré des entrepreneurs, des bénévoles et des donateurs qui ont permis la construction de cette nouvelle maison, le couple est resté sans mots.

«La majorité des plans a été suivie. Il y a un garage attenant à la maison et ils ont mis les portes de l’autre côté de la maison, je n’y avais pas pensé, mais c’est une excellente idée. Mais ce garage est bien trop beau pour que j’y rentre mon véhicule, je ne me vois pas souder et faire de la mécanique là. Je lave le plancher quand je rentre la voiture! », a ajouté M. Durocher en riant. La maison est sur un seul étage, adaptée pour les déplacements en fauteuil roulant.

Une fois installé, M. Durocher n’a pu se retenir davantage. Il est allé faire un tour sur sa terre en tracteur. L’homme qui vit au jour le jour depuis son accident ne fait pas de projets pour l’avenir. Il est cependant reconnaissant de ce superbe cadeau. Le couple aurait d’ailleurs aimé pouvoir rencontrer tous les entrepreneurs et bénévoles qui ont participé au projet afin de les remercier.

« C’est plus que ce qu’on espérait. Je trouve que c’est même trop. C’est bizarre à dire, mais je me sens comme un intrus dans la maison de quelqu’un d’autre. Je vais alors dans mon garage, je chauffe la fournaise et je me retrouve dans mes affaires», explique M. Durocher qui est pour le moment seul dans la maison, sa conjointe étant souffrante, elle est demeurée quelques jours de plus aux Résidences Soleil de Sherbrooke, lieu où logeaient gratuitement Ginette et André durant les presque deux mois de travaux.

L’émission de télévision dévoilant la réalisation des travaux et l’intérieur de la propriété sera diffusée fin février ou début mars.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Actualités - L'Étincelle se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Actualités - L'Étincelle collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.