Publicité
9 décembre 2016 - 04:00

À l’origine d’un Marché de Noël à Asbestos

Par Sophie Marais, journaliste

MRC des Sources – Le service de réadaptation/scolarisation (SRS) de l’école secondaire de l’Escale d’Asbestos est à l’origine d’un Marché de Noël qui se tiendra le 10 décembre prochain.

Offert aux élèves ayant un cheminement scolaire plus parsemé d’embûches, ce service les accompagne au quotidien pour que tout se passe bien en classe. Actuellement, Sébastien Lefebvre et Maxime Labranche, techniciens en éducation spécialisée, s’occupent d’une dizaine d’élèves. Il va sans dire que l’efficacité de ce service repose sur le travail d’équipe entre l’élève, le milieu familial, le milieu scolaire et les intervenants des établissements des services sociaux.

Un autre service s’est ajouté cette année, le Service de Prévention à la Suspension – plateau de travail. Celui-ci a permis aux élèves du SRS de s’investir dans différents projets à l’Escale, dont celui du Marché de Noël. Sébastien Lefebvre estime que cette initiative permet aux jeunes de développer leur autonomie tout en créant un lien d’appartenance à leur milieu.

Ainsi, après avoir proposé ce projet de Marché de Noël aux instances concernées, les jeunes ont contacté plusieurs classes pour leur demander de participer à l’événement. Une dizaine d’entre elles et des groupes scolaires offriront divers produits aux visiteurs de 10 h à 15 h, à la salle publique de l’école secondaire. L’argent ainsi amassé sera remis aux classes participantes pour les aider à réaliser différentes activités et une partie de cette somme sera versée à l’école pour concrétiser certains projets.

L’implication

Les jeunes du SRS ont confectionné plus d’une quarantaine de boîtes cadeaux en bois pour bouteilles de vin. Zachary Yacek a pris part au projet « Certaines boîtes sont teintes et décorées et d’autres pas pour que les gens les décorent eux-mêmes. Nous les vendons 5 $. Et nous avons aussi fait des mélanges à biscuits et à brownies que nous avons mis dans des pots à 5$ aussi », explique-t-il. Il a tenu à préciser que le groupe tient aussi une vente de sapins dans l’école qui seront livrés le jour du marché.

« Le but est que le jeune ne fasse que passer par notre service. Ce volet plateau de travail est quelque chose de concret pour eux, qui développe leur intérêt. Nous avons par exemple aidé à la réfection de la salle de jeux de l’école. Les élèves s’impliquent et ça fait une différence », conclut M. Lefebvre.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Actualités - L'Étincelle se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Actualités - L'Étincelle collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.