Publicité
18 septembre 2013 - 08:49

Val-Joli : Le maire Laurent Tremblay prêt à continuer pour les quatre prochaines années

Val-Joli (RC) – À l’approche des élections municipales en novembre prochain, Laurent Tremblay achèvera son premier mandat comme maire de Val-Joli. C’est pourtant le siège numéro 5 qu’il avait décroché au terme des élections de 2009. Quatre mois plus tard, le nouveau maire André Therrien décidait de quitter la mairie, ce qui allait conduire Laurent Tremblay à prendre la relève par acclamation. Quatre ans plus tard, le producteur agricole est prêt à assumer un second mandat.

« Je ne m’attendais pas à ce qui allait se produire quand j’ai été élu au siège numéro 5 et c’était de même pour les autres conseillers. Personne ne voulait la mairie et j’ai finalement décidé de combler le poste. Au fond, il n’y avait rien à perdre et j’avais l’expérience de quelques conseils d’administration comme celui du syndicat agricole. Au début, ce n’était pas évident ni pour moi ni pour les autres conseillers qui avaient aussi leurs opinions. Ça n’a pas été un mandat facile, d’autant plus qu’il y a eu des départs au niveau des employés, mais petit à petit nous avons fait valoir nos points de vue et travailler de façon à ce que les décisions soient prises correctement. »

Comme maire, Laurent Tremblay a aussitôt fait part de sa priorité, soit celle d’assurer l’équilibre des revenus et des dépenses. Des quatre dernières années, il retient particulièrement le projet de Développement Genidef qui, en collaboration avec la Municipalité, a généré 30 nouveaux terrains domiciliaires à proximité du secteur Saint-Gabriel à Windsor. « Tous les aspects reliés à ce projet ont été un défi pour le conseil de Val-Joli et aussi pour nos employés. Val-Joli n’était pas habitué à gérer un développement de cette envergure, mais nous avons réussi à le finaliser. »

Dans ce même secteur, le maire retient également la canalisation d’un cours d’eau qui touche à la fois l’entreprise Baultar et la Municipalité. Le dossier est à l’étude du côté de la MRC du Val-Saint-François et de la Ville de Windsor afin de mettre fin au problème d’inondation.

Au chapitre des investissements, Laurent Tremblay retient l’achat du camion à échelle de la Régie intermunicipale et le dossier de la rénovation de la caserne des pompiers qui, après quelques années de discussion, devrait se mettre en marche durant la prochaine année. Au niveau de l’entretien des routes et chemins qui englobe une part importante du budget, la réfection du rang 10 a débuté en 2013. Le maire tient à ce que les travaux soient exécutés en trois phases afin de ne pas alourdir les dépenses au budget.

Mandat axé sur la gestion
S’il est élu pour un second mandat, Laurent Tremblay s’engage à ce que Val-Joli réponde à la demande de Développement Genidef pour l’asphaltage de nouvelles rues, mais en considérant une taxe de terrain qui sera proposée aux propriétaires du secteur. La Municipalité pourrait aussi appuyer une nouvelle phase de développement dans ce même secteur.
L’entretien des routes demeure au fil des ans une priorité pour laquelle le conseil verra à évaluer les équipements de la voirie et identifier. Le maire tient compte également d’une demande de la direction de l’école Saint-Gabriel pour l’aménagement de son parc-école. En tenant compte d’une contribution de 25 000 $ provenant de la Municipalité, M. Tremblay tient à ce que les citoyens de Val-Joli s’expriment sur ce projet.

« Ma priorité, c’est de ne pas augmenter les taxes car les dépenses ne cessent d’augmenter pour les contribuables. Ce ne sont pas des intérêts ni le revenu de maire qui m’intéresse, surtout en considérant le temps qu’il faut consacrer. Ce qui m’intéresse, ce n’est pas la politique, mais la gestion. Avec ma conjointe, Karine Chamberland, nous possédons 400 acres de terrains avec deux fermes laitières pour un total de 130 vaches. L’agriculture, c’est un domaine qui nous touche. Le territoire de Val-Joli est zoné vert à 85 %. Ce qui m’a conduit à la mairie, c’est d’être au courant et de prendre de bonnes décisions pour l’ensemble de la population », d’affirmer Laurent Tremblay.


 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Actualités - L'Étincelle se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Actualités - L'Étincelle collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.